Le Bien-être au travail

Avr 12, 2017

Qui ne rêve pas d'être totalement épanoui et heureux dans son travail ? La question du bien-être au travail prend depuis plusieurs années une place particulière dans la réflexion stratégique des entreprises.Tout droit venu des start up de la Silicon Valley, le phénomène s'étend aujourd'hui à toutes les tailles de structure.

LES FRANÇAIS SONT-ILS HEUREUX AU TRAVAIL ?

Selon une étude réalisée par Netxdoor Opinion Way74% des français déclarent se sentir bien (36%), voire très bien (38%), dans leur environnement professionnel. Bien avant la rémunération, les principaux critères du bien-être sont : la passion et l'intérêt pour le métier exercé (26%), le niveau de liberté et d'autonomie (23%), les conditions de travail (21%), les relations avec les collègues ou avec les personnes rencontrées dans le cadre professionnel (20%) et enfin à plus faible raison, le sentiment d'être utile à la société (4%) et le niveau de salaire (6%).
D'un autre côté, 26% des français déclarent ne pas être heureux au travail. Manque de transparence et de confiance avec la hiérarchie, peu de flexibilité des horaires, déséquilibre vie professionnelle et personnelle ou encore un manque de confort dans l'espace de travail sont les principaux freins à leur bien-être professionnel.

 

#TIPS BIEN-ÊTRE

Le bien-être au travail

DES SALARIÉS CHOUCHOUTÉS = DES SALARIÉS MOTIVÉS 

" Un salarié heureux est 31% plus productif et 55% plus créatif "

Selon l'étude Netxdoor Opinion Way sur le bien être au travail, 85% des salariés considèrent fondamental pour leur bien-être d'aménager ou d'avoir accès à certains espaces et équipements pour faire du sport, se détendre, échanger, se reposer... PME et grands groupes tels que Google, Airbnb ou encore My Little Paris rivalisent d'originalité pour accroître le confort de leurs salariés. Objectif ? Motiver leurs troupes et valoriser leur marque employeur.
Cuisines, salons et même salles de bain, les locaux de @MyLittleParis sont aménagés pour se sentir comme chez soi, voire mieux ! De la même manière les espaces de travail chez @Airbnb incluent des reproductions exactes d’appartements présents en location sur leur site. Les équipes peuvent travailler dans n’importe quelle pièce, il n’y pas de bureau fermé ni d’espace attitré.
Chez @Google par exemple, ce sont les repas offerts tout au long de la journée aux salariés ainsi que l'accès en illimité aux snacks et boissons qui font de nombreux heureux. Une étude américaine de l'Université de Cornell aux Etats-Unis révèle que partager ses repas avec ses collègues serait un réel gage de productivité. En effet c'est un moyen de renforcer l'esprit d'équipe et d'échanger plus librement dans un cadre moins formel. Google semble donc avoir tout compris et ne s'arrête pas là puisque le géant de l'internet a déboursé pas moins de 100 millions d'euros pour aménager ses nouveaux locaux de 10 000 m2 dans un hôtel particulier à Paris.
Parmi les difficultés rencontrées par les salariés, celle de parvenir à concilier vie professionnelle et vie personnelle arrive en tête. Horaires à rallonge et difficulté à se déconnecter de ses mails en soirée ou le week-end, les salariés ont du mal à trouver un équilibre. Depuis quelques années un nouveau modèle d'organisation et système de management apparait, celui de l'entreprise libérée :  la pyramide hiérarchique est brisée et les salariés sont responsabilisés en ayant plus de liberté. Chez @Facebook ou encore @Netflix, les employés sont libres de travailler de chez eux, d'aménager leurs horaires et encore mieux, de prendre autant de vacances qu'ils veulent ! En travaillant aux heures qui leur conviennent, les employés sont ainsi totalement concentrés sur leurs missions.

 

#FOCUS MÉTIER

Le bien-être au travail

CHIEF HAPPINESS OFFICER : "Le Chef du bonheur au travail" 

"Et si on apprenait à travailler en sifflant plutôt qu'en soufflant ?"

A l'origine, le concept a été créé par Chade-Meng Tan, un salarié embauché par Google, qui a changé de métier pour se concentrer sur le développement des personnes et leur bien-être. Il invente donc la fonction de jolly good fellow (super bon camarade) et devient le premier M. Bonheur.
Au quotidien le CHO a pour mission de veiller au bien-être de l'ensemble des salariés et d'assurer le bien-être au travail de tous. Pour cela il organise des évènements dans l'entreprise ou en extérieur pour garantir la cohésion des équipes, élabore et met en oeuvre une culture de travail positive, assure une communication interne claire et transparente, trouve des solutions aux problématiques humaines et accompagne également les évolutions de l'entreprise.
Rémunération moyenne d'un cadre CHO : 47K€
Aujourd'hui, de nombreuses entreprises, PME et grands groupes ont intégré un Chief Happiness Officer dans leurs équipes : IBM, Apple, Carrefour, AlloResto, Société Générale, Orange ou encore Cheerz.

 

Sources: Etude Nextdoor Opinion Way ; E-Marketing.fr ; Etude Corneil Univetsity, USA
Alice du Teilleul & Servane de Fonscolombe
Evereden Search